You are here: Home » Non classé » Logiciels en ligne : moteur de croissance de SAP

Logiciels en ligne : moteur de croissance de SAP

SAP peut être fier de sa performance pour 2018 en réalisant près du quart de ses recettes par la vente des versions en ligne de ses logiciels de transaction, d’analyse de données, de SIRH ou de CRM. Et bien que ces 25 % soient encore loin des chiffres de Salesforce, la référence mondiale en matière de SaaS, SAP se place largement devant Oracle qui n’a fait que 16 %.

Le DG de SAP France Gérald Karsenti a d’ailleurs notifié dans une interview qu’Oracle ne constitue plus un concurrent direct, mais ceux sur les marchés de niche sont les plus féroces lors des appels d’offres, notamment dans les projets des appareils connectés qui mélangent à la fois les données sur les employés et la gestion de leurs plannings.

En outre, les acquisitions diverses de SAP (Concur, Hybris ou encore Callidus) permettent de gagner la confiance des clients sur les développements futurs de l’éditeur allemand. Les systèmes intégrés auront donc plus de fonctionnalités, ce qui stimulera parallèlement une croissance interne et externe grâce à des investisseurs intéressés par cette dynamique et une forte campagne de recrutement par SAP.

Un gros investissement en France

Après un court passage chez Oracle entre septembre 2017 et avril 2018, le nouveau leader de la filiale française de SAP Gérald Karsenti dispose d’un portefeuille de 2 milliards de dollars pour conquérir les clients dans l’hexagone. Sa démarche vise à adopter une approche de proximité avec les entreprises pour la vente des logiciels de la firme allemande.

Il a pour objectif d’attirer les éventuels acheteurs français vers ses produits. Par ailleurs, SAP vient de rectifier ses prix, en particulier pour l’accès à ses logiciels via d’autres programmes ou applications sur appareils connectés afin de satisfaire sa clientèle. Il pense également élaborer avec ses collaborateurs un plan sur 5 ans comprenant des investissements pour mieux accompagner les entreprises.

Laisser un commentaire