You are here: Home » Non classé » L’isolation thermique mince : avantages et inconvénients

L’isolation thermique mince : avantages et inconvénients

Les isolants minces communément appelés  isolants multicouches ou produits réfléchissants sont arrivés il y de cela une décennie sur le marché de l’isolation. Leur utilisation est conseillée par certains, cependant leur efficacité est loin de faire l’unanimité auprès des professionnels. Il sera question d’y voir un peu plus clair en ce qui concerne leur performance dans cet article.

L’isolation thermique mince, qu’est-ce que c’est ?

L’isolant thermique mince est constitué d’une ou de plusieurs couches d’aluminium fortifiées par des couches intermédiaires dont les caractéristiques varient. Les couches sont composées de mousse flexible, de polyéthylène et de feutre d’origine synthétique, végétale ou animale. Les performances de l’isolation dépendent de ces couches.

Comme leur nom l’indique, les isolants minces sont moins épais que les isolants classiques. Ils sont commercialisés en rouleau et leur épaisseur varie entre quelques millimètres et 3 centimètres.  Le principe de ces isolants est l'utilisation de la technologie multicouche. Les isolants minces sont très efficaces en matière d’isolation que les isolants classiques tels la laine de verre, la laine de roche ou encore le polystyrène extrudé dont l’épaisseur est de 20 cm. 

Les isolants minces sont-ils efficaces ?

Il y a trois sources de perte de chaleur contre lesquelles il faut lutter pour obtenir une isolation efficace : le rayonnement, la conduction et la convection. Les couches d’aluminium dont est composé l’isolant mince ont une bonne capacité de réflexion et permettent donc de lutter efficacement contre le rayonnement thermique.

Cependant les pertes de chaleur en hiver ou les entrées en été sont moins importantes lorsqu'il s’agit du rayonnement thermique et sont en revanche bien plus significatives lorsqu'il s’agit de la conduction et de la convection. Sur ces deux derniers tableaux, les isolants minces font piètre figure. Les performances médiocres de l’isolant mince s’expliquent par ses faiblesses en termes de densité du matériau dont dépend la résistance thermique.

Quelle solution pour une isolation efficace ?         

Avec une résistance thermique parfois limitée, il est fortement déconseillé d’utiliser exclusivement les isolants minces. Les isolants classiques du fait de leur composition dense et de leur épaisseur constituent la meilleure solution car mieux résistantes sur le plan thermique. Les isolants minces peuvent être appropriés comme des compléments d’isolation.

Laisser un commentaire