You are here: Home » Non classé » AVG Antivirus exploite votre historique de navigation

AVG Antivirus exploite votre historique de navigation

Le concepteur d’antivirus AVG vient d’annoncer publiquement que l’historique de navigation des utilisateurs sera surveillé, vérifié et sauvegardé pour être utilisé auprès des annonceurs. Mais l’entreprise stipule que ce sont uniquement les données non-personnelles qui sont utilisées.

L’entreprise tchèque spécialisée en antivirus a changé sa politique de confidentialité en matière de données. Dans un objectif de transparence, elle vient de proclamer une nouvelle méthode de surveillance, de vérification et de collecte des données de navigation. Ainsi, les informations pratiques touchant ‘internet’ seront vendues aux annonceurs en ligne. L’entreprise affirme qu’il s’agit d’un modèle économique concernant certains produits ‘freemium’.

 

Les données concernées

Cette nouvelle politique prendra effet dès le 15 octobre 2015. AVG veut ainsi montrer que ses intentions sont claires vis-à-vis de ses utilisateurs. De ce fait, ces derniers seront mis au courant de la politique de confidentialité du groupe et pourront décider d’installer ou non l’antivirus.

Mais l’entreprise soulcomparatif antivirusigne clairement que ce sont essentiellement les données non-personnelles qui sont concernées en contrepartie de la gratuité du service :

  • L’identifiant de publicité pour l’appareil
  • La vérification de l’historique (métadonnées)
  • Le fournisseur de réseau mobile ou d’accès internet
  • D’autres informations sur l’appareil et la manière de les utiliser
  • Des informations pouvant être partagées ou non commercialisées à l’instar de l’adresse IP, l’âge…

Selon le concepteur d’antivirus, les données personnelles ne seront pas exploitées : nom, détails sur la carte de crédit, adresse e-mail… AVG met un point très particulier sur la carte de crédit, étant donné qu’elle est très sensible. Il affirme que si des fuites se font et que cela touche des données sensibles, il adoptera des mesures qui permettront de filtrer les informations personnelles sur l’historique de navigation avant la commercialisation.

En somme, ce dispositif est instauré pour des fins statistiques en utilisant des informations qui ne sont aucunement regroupées. En d’autres termes, aucun lien ne pourra se faire entre les données qui permettront d’associer un nom à un ordinateur ou à une adresse e-mail.

Laisser un commentaire