You are here: Home » Non classé » Surveillance : tous les systèmes seraient-ils impuissants face à la NSA ?

Surveillance : tous les systèmes seraient-ils impuissants face à la NSA ?

Dénoncée à plusieurs sujets par les lanceurs d’alertes, l’agence de sécurité nationale américaine (NSA), aurait la mainmise sur toutes les plateformes du Web ou presque. Cette suspicion compte parmi les raisons pour lesquelles ces derniers appellent les concernés à une révision du système de sécurisation de leurs réseaux.

Les données personnelles en ligne ne seraient vraiment pas protégées contre les opérations de déchiffrement perpétrées par la NSA

Si l’agence de sécurité nationale de la NSA n’est pas encore parvenue à détourner l’ensemble des systèmes de chiffrement sur la toile, elle ne saurait y tarder. C’est du moins ce que laisse penser les révélations du lanceur d’alerte, Edward Snowden, qui appelle ainsi les premiers responsables à fortifier le système de sécurité de leurs plateformes. En effet, l’agence détiendrait de grands moyens pour décrypter la majeure partie des communications déclarées cryptées et sécurisées aux utilisateurs. Pour ce faire, la NSA oblige d’une manière ou d’une autre les acteurs principaux à adopter des protocoles susceptibles de faciliter leurs opérations de déchiffrement et d’écoute.

Déchiffrement : la NSA classe les communications sur Internet en 5 catégories

L’agence américaine classerait les communications sur Internet en 5 catégories, selon le niveau de difficulté d’interception et de déchiffrement qu’elles présentent. Celles-ci étant désignées par trivial, mineur, modéré, majeur et catastrophique. Toutefois, d’après les dires de désormais célèbre Edward Snowden, le fait est que l’ensemble des communications (ou presque) sur la toile semble assez facile à intercepter et décrypter par la NSA, celles-ci étant alors classées dans les trois premiers niveaux. Pour les cryptologues de l’agence, leur déchiffrement semble alors un jeu d’enfant, puisque même le détournement des services réputés hautement sécurisés auprès des utilisateurs, reste à leur portée.

La catégorie de communications difficile à décrypter pour la NSA

Pour sa part, le niveau de difficulté désigné par catastrophique regroupe les systèmes de sécurisation les plus difficiles à contourner par l’agence américaine. Et ils regroupent les communications protégées par un ensemble de méthodes de camouflage.

Laisser un commentaire